Lorsque nous lisons un texte, quels que soient les efforts d’objectivité que nous faisons, notre interprétation est intrinsèquement liée à nos convictions préalables et à notre vécu. Nous n’y voyons que ce que nous voulons y voir, ou ce que nous sommes capables d’y voir. A cause de cela, certains messages cachés, voire le sens véritable du texte, peuvent nous échapper. Comment dépasser cette difficulté et réussir à objectiver notre approche des textes?

C’est le défi que se propose de relever la lexicométrie, jeune discipline dont le développement a commencé il y a une vingtaine d’années. La lexicométrie consiste à aborder un texte avec un prisme quantitatif, en comptant l’occurrence des mots, leurs proportions, leurs usages, leurs emplacements, etc. Toutes ces données sont comparées par rapport à une base de textes constituant un corpus. Cette méthodologie de recherche permet de visualiser les différentes articulations de chaque texte pris individuellement et par rapport au corpus auquel il appartient. Grâce à cela, il est possible d’établir des relations sémantiques et des classements, et in fine d’en tirer des enseignements.Lire la suite…