« Événementiel » et « content marketing » : voilà deux mots qui vont très bien ensemble. Premièrement, les contenus que vous allez préparer en amont vont nourrir votre événement ; deuxièmement, votre événement va lui-même devenir une usine à contenus. Explications.

Du contenu pour nourrir l’événement

Les deux moteurs qui font venir du public à un événement sont les contenus et la possibilité de réseauter. Les contenus peuvent, et même doivent, être variés : présentations projetées à l’écran, interventions des participants, signalétique sur le lieu de l’événement (affiches), prospectus distribués au public, stands de démonstration… En fonction de la nature de votre événement, différentes possibilités s’offrent à vous.

Il convient aussi d’apporter de la variété par le format des contenus. Par exemple, lors d’une conférence, vous alternerez présentations formelles (keynotes) et tables rondes.

Exemple d’appli : Beekast

Vous veillerez également à ménager des respirations, pour permettre à votre assistance de se détendre, et pour maintenir sur la durée une bonne attention. Des études ont montré qu’un auditeur ne reste en moyenne pleinement concentré que 7 à 10 minutes d’affilée. Mais la plupart du temps, un sujet nécessite plus de temps pour être exposé. Le rôle des respirations et de permettre à votre auditoire de relâcher son attention à certains moments, de manière à ce qu’il soit ensuite totalement réceptif à vos contenus.

Ces respirations pourront prendre la forme  de petits films, de sondages,  de sessions de networking autour d’une pause café, etc. Pour davantage d’interactivité, la technologie peut être d’un grand secours. Plusieurs applications sur smartphones permettent par exemple aux participants d’interagir : ces derniers, en devenant actifs, remobilisent leur attention sur vos contenus.

 

 

L’événement pour nourrir vos contenus

Aujourd’hui, grâce au digital, les événements se passent autant à l’intérieur de la salle qu’en ligne. Votre conférence ou votre salon peuvent être une source de contenus inépuisable, vous permettant de démultiplier vos contacts, pendant et après l’événement.

Voici par exemple 5 moyens de décliner votre événement en contenus générateurs de leads :

Retransmission vidéo en direct et en différé

Vous pouvez très simplement diffuser en streaming votre événement. Sur YouTube, par exemple, c’est gratuit, et cela fonctionne très bien. Les vidéos sont ensuite disponibles en différé sur votre chaîne, et annoncées automatiquement sur Twitter.

 

 

Une démarche complémentaire consiste à diffuser des reportages « dans les coulisses », des interviews à chaud des participants après leur intervention, des avis de votre auditoire, etc. Vous pouvez pour cela avoir recours à un outil de streaming en direct comme Periscope ou Meerkat. De même que les émissions de télé-réalité proposent aux téléspectateurs de prolonger un programme par des contenus exclusifs diffusés sur Internet, vous pouvez vous aussi proposer des suppléments au flux vidéo principal YouTube, grâce à Meerkat ou Periscope, et en informer votre audience sur Twitter.

Diffusion des présentations sur Slideshare

Slideshare, une société du groupe Linkedin, est devenu un média incontournable pour diffuser des présentations en B2B. Son moteur de recommandation interne, ses outils de viralité et la possibilité pour les visiteurs d’incorporer les présentations dans leurs propres contenus (embedded content) démultiplieront l’impact de vos présentations.

Voici par exemple l’inclusion d’une présentation donnée par Joe Pulizzi (Content Marketing Institute) lors de la conférence Copyblogger’s Authority Rainmaker qui a eu lieu à Denver, en mai 2015.


Galeries photos

Une galerie photo est un outil simple pour prolonger le contact avec les participants. Leur envoyer un mail pour leur dire que les photos de l’événement sont disponibles est un moyen sûr de les ramener sur votre site. Les photos peuvent également être relayées sur Twitter. Comme les images sont particulièrement bien mises en valeur par ce média social, c’est là encore une technique efficace pour drainer du trafic vers votre site.

Les photos du Forum de la Gouvernance Internet du 2 juin 2015 à Paris

Les photos du Forum de la Gouvernance Internet du 2 juin 2015 à Paris

Live tweet

Les participants à un événement ont pris l’habitude de le live-tweeter, c’est-à-dire de relayer en direct les propos marquants sur Twitter. C’est particulièrement vrai en B2B. Saisissez cette opportunité pour faire de votre auditoire le porte-voix de votre événement dans la twittosphère ! Dans les invitations que vous envoyez en amont pour annoncer votre événement, incluez un mot-dièse (hashtag) servant à l’identifier.

Indication du hashtag sur une affiche

Indication du hashtag sur une affiche

 

Pendant l’événement, mettez-le bien en évidence, par exemple juste à côté du code Wi-Fi de la salle, sur les affiches. Invitez également les participants à poser des questions sur Twitter, en vous adressant aussi bien aux participants physiquement présents dans la salle, qu’à ceux qui suivent votre événement à distance sur YouTube. Pensez d’ailleurs à relayer les questions de ces derniers à votre panel : ils apprécieront d’être cités.

En pratiquant ainsi, vous alimentez sur Twitter une conversation sur votre événement, et augmentez considérablement sa portée, grâce au phénomène des retweets.

 

A noter qu’il est intéressant d’avoir un rédacteur dédié dans la salle pour participer au live tweet. En amont, vous aurez pu préparer les messages clés que vous voulez diffuser. Votre « live tweeteur » pourra également retweeter les messages des autres participants, ou intervenir à des moments où les conversations diminuent. C’est également une bonne tactique pour augmenter votre nombre d’abonnés sur Twitter.

 

Comptes rendus

A l’issue de votre événement, vous allez pouvoir diffuser les comptes rendus des différentes interventions. Plusieurs options s’offrent à vous, non exclusives :

  • Vous rédigez un billet de blog, ou mieux une série de billets, et proposez les comptes rendus comme cadeaux après la saisie d’un formulaire ;
  • Vous envoyez un e-mail aux participants pour leur signaler la disponibilité des comptes rendus en téléchargement sur votre site ;
  • Vous déposez les comptes rendus sur des plates-formes comme Slideshare ou Issuu, et les proposez en téléchargement gratuit contre la fourniture d’une adresse mail.

Dans la mesure du possible, nous vous recommandons de préparer en amont la rédaction des comptes rendus, en travaillant avec vos intervenants. C’est largement faisable pour les interventions de type keynotes, un peu moins pour les tables rondes. Bien sûr, il vous faudra intégrer après coup les questions de la salle. Mais en dégrossissant la rédaction des comptes rendus en amont, vous gagnerez un temps précieux après l’événement.

C’est très important, car le temps est un facteur crucial : vous ne devez pas tarder avant de relancer vos contacts ou les internautes, après l’événement. Il est important de capitaliser dessus tant que le sujet est chaud dans les esprits.

Toutes ces démarches vous permettront d’accroître considérablement l’écho de votre événement. En produisant en amont des contenus riches pour alimenter les débats, et en aval des contenus dérivés de votre conférence ou séminaire, vous associez la puissance de l’événementiel avec celle du marketing de contenu.

Image à la Une : CC BY NC TEDxGeneva