La défiance des consommateurs vis-à-vis du marketing n’est pas nouvelle mais elle s’est amplifiée sous l’effet d’au moins trois phénomènes :

  • l’élévation globale du niveau d’éducation ;
  • l’essor des médias sociaux, rééquilibrant la relation entre les marques et les consommateurs ;
  • la multiplication des articles de presse et des reportages télévisés décortiquant, pour tout un chacun, les démarches commerciales des entreprises.

Dans ce contexte morose, le salut passe de plus en plus, pour les marques, par le marketing de contenu. Mais de quoi s’agit-il au juste et quelles sont les différences avec le marketing traditionnel ?Lire la suite…